Partant du principe qu’on va utiliser un des coups techniques “classiques” pour remettre un service long, un coup d’attaque, un coup de defense, etc….

Cet article décrit donc les différentes “remises du service court”, une des 5 grandes familles de coups techniques de notre sport.

1) La remise longue : peu efficace, elle est utilisée par la plupart des joueurs “moyens” qui ne connaissent que celle-ci. Elle expose a des coups d’attaque style top-spin ou frappe de la part du serveur.

2) La remise courte : remise préférée des attaquants, elle permet a son adversaire de ne pas prendre l’initiative, surtout quand elle est placée au niveau du poignet de l’adversaire. Elle permet de “fermer le jeu”, et de prendre l’initiative après. La remise courte coupée, dite “piquée”, est la plus intéressante car elle interdit également le flip adverse.

3) La remise “2 rebonds” : elle est tres utilisée à haut-niveau, elle permet dans le cas d’une remise 2 rebonds “sortante” (deuxième rebond virtuel en dehors de la table), d’avoir une prise d’initiative adverse facile à contrer car l’adversaire retiens son top de peur de taper la table !! , et dans le cas d’une remise 2 rebonds “rentrante” (deuxième rebond virtuel sur la ligne blanche ou un peu avant), d’avoir une balle facile derrière, d’empêcher le démarrage adverse

4) La remise tendue et coupée : elle permet d’agresser directement son adversaire dans une partie de la table ou il est faible “ventre, plein coup droit….”, et fait souvent marquer le point en remise. Une balle tendue et coupée est extrêmement difficile a “démarrer” pour le serveur. Cette remise doit etre effectuée avec une ouverture de raquette adaptée a la quantité d’effet du service court (contact balle/raquette “par en dessous” si le service est court coupé, “par derrière” si le service est court mou)

5) Le flip : ce coup permet, sur un service court et peu coupé voire mou, de prendre l’initiative directement dès le service adverse… Le flip peut etre tapé (frappé fort, il permet bien souvent de marquer le point), il peut etre porté (dans ce cas on recherche un placement intéressant), parfois, le flip est lifté, pour donner une balle différente a son adversaire.

6) La (les) remise(s) latérale(s) : ces remises sont de plus en plus utilisées a haut-niveau. Elle permettent de donner une difficulté supplémentaire au topspineur qui va devoir gérer un effet, voire une combinaison d’effet pour topspiner de manière efficace. De plus en plus, les remises s’effectuent avec le coté revers même sur les balles venant dans le coup droit. Le coté revers en remise permet plus d’amplitude au niveau du poignet.